Refuge

Fanali di Senetosa

Ouverture

Ouverture du refuge du 29/06/2020 au 31/10/2020.
Le reste de l'année, sur réservation à partir de 10 personnes.

Tarifs

Chambre : 20 € / pers / nuit
Dortoir : 15 € / pers / nuit
Bivouac : 8 € / pers / nuit
Petit-déjeuner : 6,50 €
Location de draps : 3 € / pers
Location de tentes : 7 €
Jetons douches : 3 € / pers

Phare de Senetosa

Petit ilot de vie humaine perdu au cœur d’une immensité de nature sauvage et préservée.

Situé au cœur du grand site naturel protégé de Campomoro Senetosa, propriété du Conservatoire du littoral, le phare est devenu une halte originale pour les randonneurs pratiquant les quelques 60 km de sentiers que le Conservatoire et le Syndicat Elisa ont ouverts et aménagés entre le hameau de Campomoro au nord et celui de Tizzano au sud. Le refuge de Senetosa est comparable aux refuges de montagne par son isolement, son inaccessibilité à tout véhicule terrestre motorisé et ses conditions de confort sommaires. Le camping sauvage et le bivouac étant interdits sur l’ensemble du site naturel, les randonneurs pédestres, équestres et kayakistes peuvent désormais se croiser dans ce lieu de passage authentique, pour y passer une nuit ou deux maximum.

U Fanali di Senetosa accueille ses randonneurs :

  • En chambre double (4x2 lits)
  • En dortoir (2x8 lits)
  • En bivouac (40 couchages)

Une cuisine équipée, 2 salles d’eau, un réfectoire, des toilettes sèches sont à disposition des visiteurs. Des draps de sacs (ou duvets) et des tentes sont proposés à la location.

Histoire

Le phare de Senetosa a été construit tardivement par rapport au programme d’illumination de la Corse. Sa construction fait suite au naufrage du Tasmania Il a été conçu par l’ingénieur Zevaco. Les travaux ont débuté en 1889 et le phare a été allumé le 15 mai 1892 avec un feu blanc à éclat toutes les 5 secondes. Il signale le sec des moines et l’entrée ouest des bouches de Bonifacio.

Alimenté à l’origine par de l’huile minérale, ce feu change de combustible en 1906 et passe à la vapeur de pétrole. Le phare est par la suite électrifié et automatisé en 1988.

Senetosa était l’un des seuls phares habités de France en ce début de XXIe siècle, ses derniers gardiens sont partis en 2008.

Une partie muséographique est accessible au public à l’intérieur du refuge.